„Je n'ai jamais été hostile qu'à la bêtise et à la violation des droits de l'homme.”

Source et d'autres citations

à propos

Jacques Attali: Traces de Voltaire et Ionesco

Très tôt dans le premier « Livre de Raison », écrit par le personnage de fiction Jean Chardin, un avertissement est donné à la génération suivante qui pourrait aussi provenir d'Eugène Ionesco : « La vie est absurde, et seuls les romanciers s'acharnent à vouloir lui donner du sens. » C'était peut-être aussi un avertissement précoce pour le lecteur que ce qui suit – malgré toute la fiction – ne sera pas facile à digérer. Ce qui suit est une histoire familiale qui, comme l'histoire de toute l'humanité, produit à la fois du bien et du mal abyssal.

Ionesco & Camus: l‘espoir, la foi, la révolte

Ce printemps, la revue allemande « philosophie » consacre un numéro thématique à Albert Camus intitulé « La vie dans un monde absurde ». Il contient d'excellents articles et interviews sur l‘auteur et son œuvre. Cependant, les références à des sujets d'actualité comme la guerre, le climat et la migration ne sont pas très bonnes et semblent construites. Il n'y a pas un mot sur le phénomène du théâtre de l'absurde, qui s'est pourtant épanoui au plus près de l'œuvre de Camus. C'est une bonne chose que ionesco.de existe. Intéressons-nous à la relation entre Albert Camus et Eugène Ionesco.

Le rhinocéros en nous

Agissons-nous chaque jour en tant qu'êtres humains, alors l'humanité est-elle notre priorité absolue? Ou ne plaçons-nous pas très souvent la vanité, l'opportunisme, la paresse, les intérêts de pouvoir, l'économie, l'idéologie, etc. loin devant l'humanité?